English Dutch French German Greek Italian Spanish
Seance-d-essai-Yi-Quan (2).gif
Prochainement
Dernière mise à jour le
26 Mars 2017

Dans quel but pratiquer le Yi Quan ?

Email

 

p1010574.jpgD'abord pour obtenir une bonne forme physique.
La décontraction recherchée pendant les exercices, la douceur des mouvements, l'absence de techniques ou d'enchaînements nuisibles aux articulations, la  vascularisation-oxygénation optimale du corps ainsi que l'économie énergétique qui caractérise l'ensemble favorisent la bonne forme physique.




Ensuite, la quête spirituelle.
Le Yi Quan rend le pratiquant optimiste, sûr de lui-même, combat le stress, l'anxiété, le surmenage et prépare l'individu à voir la vie d'un œil positif, selon le principe : "par une hyper concentration sur le 'je suis', on oublie le 'moi'". Je m'explique : l'homme, dans sa recherche du bien être physique et de  la quiétude mentale, rencontre des difficultés posées par les facteurs exogènes (le vent, le froid, l' humidité, la chaleur, la sécheresse, le feu et les changements de faisceau horaire), mais aussi et surtout par les facteurs endogènes (les sept sentiments : colère, mélancolie, obsession, chagrin, anxiété, joie en délire, peur). p1020976.jpgLes exogènes sont relativement faciles à combattre ; vous avez froid, vous vous habillez, etc... Les endogènes, même s'ils sont très difficiles à maîtriser, peuvent être progressivement muselés et neutralisés par la pratique du Yi Quan. Ainsi, dans la phrase ci-dessus, le "JE SUIS" est représenté par la sensation du corps, sur place et en déplacement, la concentration, la décontraction et le réglage respiratoire. Les exercices qui y correspondent sont la posture, l’essai de la force et la marche. Le "MOI", c'est l'être intérieur qui est affecté par les sept sentiments, le conscient et le sous-conscient. La méditation pendant la posture sur les micromouvements, l’essai de la force et les déplacements lents en vue de réussir à sentir la force multidirectionnelle, la densité et les forces contradictoires ressenties, ne permettent pas aux idées négatives et aux sept sentiments de venir troubler l'esprit. Des pensées saines sont là. 001-39.jpgAlors un sentiment de sécurité prédomine. La paix de l'âme s'installe. C'est la voie vers la quiétude mentale. Nous sommes sur le champ de la spiritualité, de la sérénité. Plus le temps de la posture et des essais de la force est long, plus le moi reste neutre. De neutralisation en neutralisation, nous marchons vers le Wei Wu Wei ("agir sans agir"). Tout en étant dans les actes de la vie, on traverse donc ses turbulences plus facilement.

 

Une fois le corps solide et l'esprit calme, nous pouvons nous défendre plus efficacement si nos droits sont menacés. C'est le coté self-défense de l'art, sans limitation de technique et sans règles.

Une minorité de jeunes désire se mesurer à d'autres lors de compétitions sportives avec des règles qui garantissent leur sécurité.

Enfin, une majorité de personnes pratique pour le plaisir de comprendre, mettre en application et se voir progresser, à travers des techniques qui font appel aux lois physiques et anatomiques. Ils apprennent à se connaître selon le principe : "Connais-toi et tu aimeras les autres".

 

 
canakkalecanakkale canakkalecanakkale canakkalecanakkale