English Dutch French German Greek Italian Spanish
Seance-d-essai-Yi-Quan (2).gif
Prochainement
Dernière mise à jour le
14 Décembre 2014

Qu'est ce que le Yi Quan ?

Email

Voir un éventail des techniques martiales et self-défense du Kung Fu Wushu - Yi Quan

Yi Quan Le Yi Quan (ou Da Cheng Quan) est un art martial chinois, quintessence du Kung Fu Wushu.
Yi Quan signifie "La Voie de l'Harmonie du Corps et de l'Esprit".
Da Cheng Quan signifie "Le Grand Accomplissement de la Voie de l'Harmonie du Corps et de l'Esprit".
Sa pratique aide l'Homme à se relier aux principes de la nature où tout est changement et spontanéité.
Son entraînement se base sur des principes qui ne requièrent pas la force brute, mais révèlent le potentiel caché de l'Homme, et qui favorisent la décontraction jumelée à l'élasticité et à la densité de l'ensemble du corps. Chacun, selon ses propres ressources mentales et physiques, améliore rapidement la structure de son corps (muscles, tendons, os). Apparaît alors une grande puissance multidirectionnelle et une confiance en soi. Cette force est source de santé, de bien-être. Elle est aussi utilisée pour le combat.

Le Yi Quan a été introduit en France par Ilias Calimintzos en 1981, seul occidental initié à Pékin par Maître Yao Zongxun, successeur historique du fondateur du Yi Quan.

Pékin 1983 maître Yao et Ilias

LA METHODE DE PROGRESSION


S'entraîner seul

Tout mouvement de l'Homme est créé par la mutation continue entre la tonicité et la décontraction. L'entraînement progressif du Yi Quan améliore les deux interfaces du mouvement.

&
1. La base du Yi Quan est la posture ou Zhan Zhuang (se tenir debout).
Nous éduquons les muscles et les tendons, par des mouvements minuscules guidés par l'intention (la pensée), à passer de la décontraction (song en chinois) à la tonicité (jin), tout en tenant le corps sur son axe d'équilibre. Ces micromouvements entraînent les forces antagonistes de haut-bas, droite-gauche et arrière-avant. Ainsi, ils développent une résistance dans toutes les directions : c'est la force multidirectionnelle pour le combat (Hun Yuan Li), la fameuse force interne (nei jing) du Kung Fu Wushu.
La disponibilité constante de cette force aide la réaction spontanée dans des conditions qui changent en permanence. On parle de "force qui n'a pas de direction préétablie".
A terme, cette transmutation devient une vibration. Le corps réagit des pieds à la tête en même temps.
Le Zhan Zhuang favorise le passage de l'immobilité à l'action dans des conditions optimales de vitesse et de force, produit un très grand enracinement et conduit la force au bout des bras et des jambes. Les mains sont souples mais deviennent lourdes à souhait.

2. Shi Li ou essais de la force.
C'est le prolongement de la posture par sa mise en mouvement dans l'espace. On essaye de sentir si on peut appliquer en déplacement ce que l'on a acquis en immobilité. La force multidirectionnelle et l'axe de l'équilibre sont entraînés en permanence.
3. Mo Ca Bu ou les pas frictionnés (la marche).
Il s'agit de Shi Li pour les jambes par un entraînement (de base puis avancé) au déplacement.
4. Fa Li est l'apprentissage de l'émission de la force.
L'entraînement consiste à ce que les phases de transmutation de la décontraction en tonicité soient les plus courtes et explosives possibles pour pousser violemment ou frapper vite et fort. Un Fa Li efficace dépend de la bonne intégration de la posture et du Shi Li.
5. Shi Sheng ou "l'essai du son" améliore l'habileté du pratiquant à mobiliser le corps entier entré en action. Il peut servir à intimider, voire surprendre l'adversaire. Il est aussi utilisé pour encaisser les coups que l'on peut recevoir quand on est surpris par une attaque ou bien quand nous attaquons. Les combattants savent que dans l'attaque, une phase de faiblesse peut exister.

L'entraînement à deux


6. Tui Shou ou poussée de mains. A une puis à deux mains.
Ce sont des "essais de force" à deux. Les principes de "coller, adhérer, relier et suivre" régissent cette étape. Le Tui Shou est aussi l'antichambre du combat singulier. Celui qui sait pousser, sait frapper. Excellent pour le corps à corps. A terme, nous utilisons le Tui Shou pour déséquilibrer en frappant
7. Ji Ji Fa ou les méthodes pour le combat.
L'entraînement dans le vide et le travail au sac de frappe ou avec partenaire qui tient un pao ou des pattes d'ours (protections) et le San Shou "disperser les mains" ou combat libre, complètent ces phases.
C'est l'étude du combat où toutes les parties du corps peuvent être sollicitées. Les déplacements spécifiques du Yi Quan et les applications de la marche sont utilisées pour garder ou casser la distance avec l'opposant. On peut s'entraîner avec ou sans protections, selon l'intensité des échanges.
Il n'y a pas de limite dans les techniques mécaniques du corps qui peuvent être utilisées.
Le Yi Quan est, par excellence, un art martial évolutif.
&

Son fondateur, Maître Wang, avait déjà pris le meilleur des diverses écoles du Wushu chinois lors de son long apprentissage. Maître Yao, à son époque, a enrichi encore le Yi Quan.
Mais l'entraînement s'arrêtait une fois à terre car, en Chine, il n'existait pas de travail au sol. Dans les années quatre-vingt-dix, l'arrivée des combats "tous styles" a fait progresser tous les arts martiaux, confrontés à de nouvelles techniques. L'absence du combat au sol dans la pratique du Yi Quan ne justifie plus de se soumettre si l'on tombe devant un adversaire. C'est pourquoi notre Académie adapte et enseigne les bases du travail au sol qui peuvent être utiles dans l'opposition, un contre un.

Jian Wu ou shadow boxing du Yi Quan.
C'est l'utilisation spontanée et sans forme préétablie, dans le vide, des techniques de Shi Li, Mo Ca Bu et Fa Li. Deux types de Jian Wu existent, le lent et le rapide.

Les Armes
Les armes sont le prolongement des bras.
L'arme que l'on travaille habituellement en Yi Quan est le bâton long, qui est à la fois long, épais et lourd, mais aussi le sabre courbe tenu à deux mains.

& &
Maître Yao, le Jian Wu Maître Yao, le bâton

new-gif-007.gifLe double VCD du Maître Cui Ruibin

vcd-cui_new.jpg

 

Tout le programme du Yi Quan démontré
dans l'ordre d'apprentissage.

2 VCDs.

Durée 110 min
.

 

 
canakkalecanakkale canakkalecanakkale canakkalecanakkale